les consequences de l'endettement des pays en developpement

Afin d’illustrer ceci, prenons l’exemple de la mine de Bissa, une mine de plus de 50 km2 exploitée par l’entreprise russe Nordgold. Park Chung Hee fut assassiné en 1979 par le général Chun Doo Hawn qui prit sa place. Le même document souligne que « les programmes de réforme en matière d’ajustement structurel limitent les dépenses publiques, imposant des plafonds à ces dépenses, et n’accordent pas suffisamment d’attention à la prestation de services sociaux ». Février 1998. Le montant total des dettes traitées par ce club dépasse les 500 milliards de dollars. Avec une population de 25 millions d’habitants pour un PIB de 3,8 milliards de dollars en 19601, son niveau de développement est alors comparable aux pays les plus pauvres d’Afrique. Ainsi, les politiques précédemment citées mises en place par la Banque mondiale et le FMI tendent à favoriser l’entrée sur le marché africain de poids lourds de l’industrie alimentaire afin de leur permettre d’en exploiter le potentiel productiviste. La liste comprend actuellement 49 pays, le dernier pays admis étant le Sénégal, en juillet 2000. Nous sommes loin des allègements accordés aux pays participants à l’initiative PPTE. La Muette. L'endettement public et privé des pays émergents et en développement atteignait en 2018 près de 170 % de leur PIB. [32] Angola, Bénin, Birmanie, Bolivie, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée- Bissau, Guyana, Haïti, Honduras, Kenya, Kirghizstan, Laos, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Mozambique, Népal, Nicaragua, Niger, Ouganda, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Tanzanie, Tchad, Togo, Vietnam, Yémen, Zambie. Il est ici nécessaire de souligner que la dictature exerça de très fortes pressions sur les couches les plus pauvres de la population afin de permettre un développement à moindre coût. Les revenus de l’impôt et les importantes subventions en provenance des États-Unis permirent aux nouveaux acteurs industriels de se développer rapidement. La genèse du régime d’accumulation mondialisé à dominante financière relève autant de la politique que de l’économie. sur les marchés mondiaux, les pays du Sud virent les prix de leurs exportations chuter et, avec eux, leurs revenus. Elle se compare ainsi à « une coopérative, dans laquelle les actionnaires sont ses 189 pays membres » [6]. Paris. Un État ayant un faible poids économique ne peut s’ouvrir à une libéralisation débridée. 2012. Créé en 1965 et basé à New York, le PNUD est le principal organe d’assistance technique de l’ONU. En 2000, les OGM couvraient plus de 40 millions d’hectares, concernant pour les trois-quarts le soja et le maïs. Jusqu’à la fin des années 70, cet endettement resta soutenable pour les pays du Sud. Pratiquement inexistante au début des années 1960, la part privée de la dette a atteint 36 milliards de dollars en 1970 et 380 milliards en 1980 [18]. Ces magasins d’État alimentaient toutes les régions. Pendant ce temps, il doit adopter un document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP), parfois juste sous une forme intérimaire, et avoir obtenu des résultats dans l’application de cette stratégie pendant au moins un an. La Sofitex (une des principales sociétés cotonnières du pays) n’a jamais perdu cinq francs à travers ce système. Les politiques néolibérales, un chemin balisé pour le secteur privé. Fondée en 1960, elle s’est spécialisée dans l’octroi de prêts à très long terme et à taux d’intérêt très faibles en vue de financer le développement des pays les moins avancés (PMA Ainsi, les aléas météorologiques et climatiques génèrent des problèmes non seulement à court terme, mais aussi à plus long terme, car ils impactent fortement la production et donc toute l’économie du pays. Ils peuvent ensuite la revendre et toucher des plus-values. Bref aperçu de la situation politique et économique du Burkina Faso. Ne tirant pas de leçons des facteurs ayant précipité la crise de la dette, le FMI et la Banque mondiale prônent encore et toujours les bienfaits des politiques d’exportations. (pg 258). Cette aide passe par trois canaux : l’aide multilatérale, l’aide bilatérale et les ONG. S.l. Disponible sur : https://treaties.un.org/pages/ViewDetails.aspx?src=TREATY&mtdsg_no=XXIII-2&chapter=23&clang=_fr, [113] Site du Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme. sur l’Afrique, d’une part, et le Club de Londres 1997. in Kapur, Devesh, Lewis, John P., Webb, Richard. La dette publique a explosé depuis le début de la pandémie de COVID-19. Société financière dont l’activité consiste à effectuer trois types d’opérations : du conseil (notamment en fusion-acquisition), de la gestion de haut de bilan pour le compte d’entreprises (augmentations de capital, introductions en bourse, émissions d’emprunts obligataires) et des placements sur les marchés avec des prises de risque souvent excessives et mal contrôlées. Il intervient généralement en dernier recours. Le moyen le plus facile semble être celui de l’augmentation des dépenses budgétaires et non celui de la retenue. Les fonds d’investissement (private equity) ont pour objectif d’investir dans des sociétés qu’ils ont sélectionnées selon certains critères. Vol. Mondialisation Non ! Chaque pays, représenté par son ministre de l’Énergie et du Pétrole, se charge à tour de rôle de la gestion de l’organisation. Outre le fait qu’elle sous-tend l’essor d’activités extractives nuisant au bien-être des populations locales, l’économie d’exportation implique le développement d’un secteur agricole et minier important qui représentent dès lors de grands marchés que les acteurs externes s’empressent de conquérir, conquête aux allures d’accaparement des moyens de production. Création d’emploi peu satisfaisante. Le budget du Burkina Faso est ainsi souvent structurellement en déficit. permettant l’accès aux produits et services indispensables. Ainsi, nous pouvons tirer un premier constat : en l’absence d’un préalable développement endogène et d’une économie capable de soutenir la concurrence internationale, une libéralisation excessive nuit au marché intérieur du pays et l’empêche de se développer. Ainsi, en cas d’arrêt des remboursements, le capital restant dû est plus élevé… 4.2. Les derniers chiffres en date qui nous est possible de consulter, ceux du budget 2015, le confirment. Balance des transactions courantesBalance des paiements Dans l’optique de valoriser la production de coton, il incita les fonctionnaires du pays à porter le dan fani (habit traditionnel) permettant ainsi de développer des activités de tissage et de transformation du coton à travers le pays. Un fonds de pension est alimenté par l’épargne des salariés d’une ou plusieurs entreprises, épargne souvent complétée par l’entreprise ; il a pour mission de verser des pensions aux salariés adhérents du fonds. Aujourd’hui, il n’est manifestement plus possible de s’en tenir là. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes). Le ministère de l’Économie et des Finances du Burkina y déclare : « (…) l’agriculture reste le secteur dominant de l’activité́ économique au Burkina, contribuant pour 32 % au PIB, assurant des emplois et des revenus à plus de 80 % des ruraux, procurant environ 60% des recettes d’exportation, et absorbant en moyenne 30 à 35 % du programme d’investissement public. [76] AGRA. La « mondialisation de l’économie » (Adda, 1996) ou, plus précisément la « mondialisation du capital » (Chesnais, 1994), doit être comprise comme étant plus - ou même tout autre chose - qu’une phase supplémentaire dans le processus d’internationalisation du capital engagé depuis plus d’un siècle. Afin d’éviter la famine, « les autorités ont fait appel à la communauté internationale pour la mise en œuvre d’un programme d’aide alimentaire d’urgence de 65 000 tonnes qui ont été distribuées sur le terrain avec l’aide des ONG » [58]. Toute variation de la production engendre un impact sur les performances économiques du pays et influence donc son bon fonctionnement, déjà qualifié de précaire. Son système de vote est comparable à celui de la BM, à savoir que des pays comme la Chine qui, en 2014 comptait 1,35 milliard d’habitants, détenait au même moment 3,8 % de droits de vote alors que les États-Unis, qui, à la même période comptaient un peu plus d’un milliard d’habitants en moins, en détenait 16,8 %, leur conférant, comme à la BM, un droit de veto. 28 décembre 2017 Sa durée d’exploitation est estimée entre sept et neuf ans. Pour la BM et le FMI, tout va bien dans le meilleur des mondes puisque « malgré les graves problèmes tels que la crise financière internationale et la crise alimentaire dans le sahel, le bilan macro-économique du Burkina Faso est satisfaisant : en 2014 le pays a connu une croissance de 6 % » [93]. La population perd ses moyens de subsistance. Face à cette situation, plusieurs dirigeants lancèrent un appel à créer un véritable front uni contre la dette, notamment Fidel Castro en 1985 lors d’une conférence à La Havane, ou encore Thomas Sankara en 1987, alors président du Burkina Faso, devant l’Union africaine à Addis-Abeba. Mis en parallèle aux profits potentiels que de telles entreprises engrangent via l’exploitation des mines burkinabè, ce chiffre apparaît plus que léger. Le général Aboubacar Sangoulé Lamizana, lui aussi issu de l’armée coloniale, prit sa place et instaura un gouvernement militaire provisoire. B. Burkina Faso : Les années Sankara. Voilà l’une des grandes raisons pour lesquelles nous recommandons aux investisseurs d’envisager des stratégies tenant compte d’un contexte de faiblesse des taux d’intérêt qui pourrait persister plus longtemps qu’on aurait pu le croire de façon raisonnable. Leur existence pose trois problèmes. Intrants Ceux-ci sont issus du choc pétrolier de 1973. Cependant, à ce prix, ni les producteurs ni les entreprises n’engrangent de bénéfices. Après avoir reçu plus de 20 000 candidatures, Nordgold a indiqué avoir versé, en 2013 et 2014, 94 millions de dollars au gouvernement sous forme d’impôts directs et indirects, ce qu’elle considère comme une participation importante à l’économie nationale.  80 % de la population vit de l’agriculture, c’est donc une composante majeure de l’économie nationale ; ». Les États membres du Club de Paris ont rééchelonné la dette de près de 90 pays en développement. En aucun cas, un peuple ne pourra être privé de ses propres moyens de subsistance. Pour ma part, j’estime qu’ils traduisent le fait qu’il y a eu - en se référant à la théorie de l’impérialisme qui fut élaborée au sein de l’aile gauche de la Deuxième Internationale voici bientôt un siècle -, passage dans le cadre du stade impérialiste à une phase différant fortement de celle qui a prédominé entre la fin de Seconde Guerre mondiale et le début des années 80. Toutefois, leurs choix budgétaires deviendront sans doute progressivement plus limités. « Notre pays produit suffisamment de quoi nous nourrir. Dans le cas contraire, on parle de « passif », c’est-à-dire la partie du bilan composé des ressources dont dispose une entreprise (les capitaux propres apportés par les associés, les provisions pour risques et charges ainsi que les dettes). Période 1980 – 2000 : Crise de la dette et plans d’ajustement structurel. La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) collaborent pour aider les pays à mieux gérer leur dette. Les PAS entrent en vigueur sous la présidence de Blaise Compaoré. Le problème n’était pas alors de savoir si l’argent favorisait le bien-être du pays, mais s’il conduisait à une situation stable, étant donné les réalités géopolitiques mondiales. La spéculation sur les matières premières consiste à acheter en avance (1 an, 2 ans, 3 ans…), sur des marchés de « futurs », des ressources avant que celles-ci soient produites. La Banque mondiale occupe une place prépondérante dans le développement et l’endettement des États puisqu’elle octroie des prêts aux autorités nationales en vue de financer des projets de développement. En l’absence de protection — ce qui est le cas pour tous les pays sous ajustement structurel dans lesquels les subventions d’État sont interdites — ces situations menacent profondément la sécurité alimentaire des populations. Voilà pourquoi les gouvernements des pays développés ont agi rapidement pour combler l’écart, tenter de maintenir les liens économiques, préserver les emplois des particuliers et assurer la solvabilité des entreprises durant l’arrêt. Le marché des eurodollars trouve son origine anecdotique dans le souci des autorités soviétiques, dans le contexte de guerre froide des années cinquante, de faire fructifier leurs réserves en dollars sans avoir à les placer sur le marché financier américain. Le ministère de l’Économie et des Finances du Burkina Faso indique que « ces réformes ont permis notamment de libéraliser le commerce des produits agricoles (céréales traditionnelles et riz), privatiser un certain nombre d’entreprises agro-industrielles publiques, et de réorganiser le ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, ainsi que les services agricoles » [70]. Il n’est pas inutile d’évoquer également le Club de Paris Poussé par les investisseurs et les institutions internationales, le gouvernement burkinabè met en place de nombreuses incitations fiscales en vue d’attirer les investissements. 3) Les prêts à des institutions qui servent à orienter les politiques de certaines institutions vers le commerce extérieur et à ouvrir la voie aux transnationales. Le solde, appelé solde des paiements courants, traduit la position financière d’un pays par rapport au reste du monde. Il est alors poussé à exporter davantage afin de combler le déficit, ce qui aggrave davantage la chute des cours et fait fondre les stocks de ses ressources. À côté des marchés réglementés, on trouve les marchés de gré à gré qui ne sont pas tenus de satisfaire à des conditions minimales. L’AMI dont l’élaboration avait été décidée lors de la réunion ministérielle de l’OCDE de mai 1995, vise l’ensemble des investissements : directs (industrie, services, ressources naturelles) et de portefeuille. La révolution de Thomas Sankara (1983-1987). Les Plans d’ajustement structurel ont été imposés par les IFI en contrepartie de l’octroi de nouveaux prêts ou de l’échelonnement d’anciens prêts, projets financés par la Banque mondiale, conditionnalités du FMI, etc. Qui bénéficie de l’exploitation aurifère ? 4.3. PIBProduit intérieur brut Selon le Fonds monétaire international (FMI), la dette publique des économies avancées a bondi de près de 27 % dans l’ensemble depuis janvier 2020. (FMI). Ils constituent la part bilatérale de la dette du Sud, ici les créanciers des PED en sont les États. , Les programmes prônaient un désengagement de l’État afin de permettre une libéralisation de l’économie et une promotion du secteur privé. Il décrocha ainsi un allègement de 424 millions de dollars, soit 48,5 % de sa dette extérieure de l’époque [39]. Elle inclut aussi les dépenses des touristes, et les paiements de salaires, d’intérêt et de dividendes à des étrangers ou de la part d’étrangers. Ainsi, le pays consacre chaque année, au détriment d’autres secteurs, une partie importante de son budget à ses importations, ce qui dégrade fortement sa balance commerciale Banque mondialeBM Sources : RBC Gestion de patrimoine, Bloomberg et Congressional Budget Office (CBO) ; données en septembre 2020. Mohamed Traoré, producteur de coton, explique que « le système des groupements est d’abord une protection pour les sociétés cotonnières. , les producteurs des trois principaux pays producteurs d’Afrique de l’Ouest (Mali, Burkina Faso et Bénin) déclaraient : « Ces subventions ont des effets pervers sur les économies de nos pays. En général, le terme « actif » fait référence à un bien qui possède une valeur réalisable, ou qui peut générer des revenus. Mais elle constitue elle-même l’application de la théorie perfectionnée de la valeur-travail d’Adam Smith et de David Ricardo au cas spécifique d’une marchandise particulière, la force de travail (Mandel, 1986, p. 14). En effet, les industries nationales, faisant face à une concurrence internationale débridée, peinent à s’émanciper et à acquérir des parts de marché, ne serait-ce qu’au niveau local. Février 2017. Son but était de stabiliser le système financier international en réglementant la circulation des capitaux. ». In Monde Diplomatique. Ces alliés de poids représentèrent pour la Corée du Sud un avantage considérable puisque le pays reçut, entre 1945 et 1994, plus de 26,9 milliards de dollars d’aide extérieure sous forme de dons. Film de SHUFFIELD R. Arte France Cinéma, France 3 Production, Zorn Production International. Ainsi, le paiement de la dette prend presque autant de place et d’importance que les dépenses du secteur de la santé ou de l’éducation. Ce modèle n’est cependant pas propre au Burkina Faso. D. L’Afrique sans dette. La Corée du Sud a ainsi disposé de marges de manœuvre substantielles lui permettant de mettre en œuvre des politiques de développement stratégiques et de diriger ses financements vers les secteurs que le pays considérait être une priorité. Dans le courant des années 1980 et jusqu’à la crise asiatique en 1997, la Corée du Sud exporta de plus en plus et conquit de nombreux marchés internationaux « de la construction de bulldozers au matériel informatique en passant par les chantiers navals » [97]. Créée en 1956, c’est une institution adjointe à la Banque et qui est chargée de promouvoir l’investissement privé dans les pays pauvres. L'analyse porte sur PDF (01/02/2016). 2016. Rapport sur le développement dans le monde 2008 : l’agriculture au service du développement. Aux États-Unis, le contraire s’est produit. Ils sont le plus souvent spécialisés suivant l’objectif de leur intervention : fonds de capital-risque, fonds de capital développement, fonds de LBO (voir infra) qui correspondent à des stades différents de maturité de l’entreprise. Parfois appelés Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP).  mettre en place des mécanismes privés qui permettent de maintenir le lien entre le recouvrement efficace des crédits octroyés au titre de l’achat d’intrants et la commercialisation du coton-graine ; Le gouvernement de Kaboré s’est doté en 2016, via la Banque mondiale, d’une « nouvelle stratégie de développement énoncée dans le Plan national de développement économique et social dont le coût global est d’environ 26,3 milliards de dollars » [43]. En 2000, les OGM couvraient plus de 40 millions d’hectares, concernant pour les trois-quarts le soja et le maïs. Comme l’avaient constaté les dirigeants du G7 en 1987, le problème étant structurel, il persistera tant que les règles resteraient inchangées. Disponible sur : http://www.reporterbf.net/index.php/diagnostic/item/110-secteur-mi-, [86] Conseil National de la Transition (2015). Disponible sur http://www.cadtm.org/Le-FMI-la-Banque-mondiale-et-le, [9] Site du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ainsi, alors que le PIB dépasse les 3 milliards de dollars en 1991, celui-ci chute sous la barre des 2 milliards en 1994, soit une dégringolade de plus d’un tiers en trois ans. Montant total des dettes. Sources : Fonds monétaire international, Forum économique mondial ; données de 2018 qui n’incluent pas les obligations hors bilan. Cet allègement permit une reconstitution des réserves de change coréennes — qui passèrent de moins 5 milliards à près de 50 milliards en un an — et un redémarrage économique. » [102]. Ousseini Tamboura rappelle d’ailleurs que malgré les critères de bonne gouvernance conditionnés aux prêts de la Banque Mondiale, « entre 2005 et 2015, le Burkina Faso aurait perdu plus de 551 milliards de francs CFA dans le cadre de l’exploitation minière liée à la mauvaise gouvernance, la mauvaise organisation de l’administration minière et à certaines failles du code minier de l’époque », avant de préciser que « la commission d’enquête recommande une mise en accusation du dernier ministre des Mines de Blaise Compaoré et des poursuites judiciaires contre certains [de ses proches], notamment François Compaoré, son frère cadet ». [57] OMC. [29] Part du budget annuel de l’État destinée au paiement des intérêts courants sur les fonds empruntés ainsi que le remboursement du capital lorsqu’il est dû. Disponible sur : http://ec.europa.eu/development/body/publications/courier/courier195/fr/fr_019.pdf. Le graphique ci-dessous montre qu’au cours des dix dernières années, le Burkina Faso a reçu en moyenne chaque année plus d’un milliard de dollars d’APD, soit une somme de 10 milliards de dollars de subventions [entièrement sous forme de dons ?]. Dans l’examen du fardeau de la dette, il faut tenir compte d’une question distincte, soit celle de l’endettement des ménages, et notamment de l’équilibre entre cet endettement et la dette publique. Il démissionna quelque mois plus tard en direct à la télévision en prononçant les mots : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! Le montant de l’allègement de sa dette avoisinera les 700 millions de dollars. Il lui fut donc reproché de ne pas viser le bien des populations et de réclamer les mêmes réformes que les PAS, accompagnées de noms plus séduisants. Ainsi, toujours dans l’optique de « permettre » au pays d’extraire plus, de produire plus et d’exporter plus, le Burkina Faso se rend de plus en plus dépendant des nombreux facteurs et acteurs externes. Disponible sur https://www.oecd.org/fr/pays/burkinafaso/1822918.pdf, [59] OXFAM. Aujourd’hui ces groupes de banques de dépôt se rencontrent pour coordonner le rééchelonnement de la dette des pays emprunteurs. Fayard. Le déplacement de ces populations ­— ou expropriations similaires à des accaparements de terre, autre phénomène inquiétant de la région subsaharienne —, sur des distances aussi courtes soient-elles, bouleverse leurs modes de vie. pour se procurer les devises permettant le remboursement de la dette.  augmentation de la production afin de promouvoir la croissance et les exportations, maintenir la stabilité macroéconomique et accroître la compétitivité ; Il aura beau se développer, en se rendant de plus en plus dépendant aux acteurs externes, il se place lui-même en position de vulnérabilité au cas où une quelconque crise devait survenir. Down on the Seed. Le PNUD s’appuie généralement sur un savoir-faire et des techniques occidentales, mais parmi son contingent d’experts, un tiers est originaire du Tiers-Monde. Il peut aussi, si la société est cotée, revendre son titre en bourse. Le Burkina Faso fait partie des cinq plus grands exportateurs d’or d’Afrique et est le premier exportateur africain de coton. [73] Oakland Institute. Fonds propres Par Kelly Bogdanova et Frédérique Carrier. Page 16. qu’il faut intégrer au processus de décision. Disponible sur : https://www.monde-diplomatique.fr/1987/11/LABAZEE/14787, [109] JAFFRE. Par contre, il est responsable, pour bien d’autres, de sources de problèmes et d’injustices. Depuis sa création, la présidence est traditionnellement assurée par un Français - en 2019, c’est la directrice du Trésor français, Odile RENAUD BASSO, qui en assure la présidence. Enfin, le développement de ce secteur associé à la libéralisation des marchés et à la privatisation des acteurs étatiques peut entraîner un accaparement des unités de production et de transports par des filiales étrangères. [1] La mission première de cette banque est donc de combattre les inégalités et la pauvreté à travers le monde en promouvant le développement. Organisme vivant (végétal ou animal) sur lequel on a procédé à une manipulation génétique afin de modifier ses qualités, en général afin de le rendre résistant à un herbicide ou un pesticide. Celui-ci voit son économie phagocytée et perd tout espoir d’accéder à un développement solide. Le gel des salaires des travailleurs de la fonction publique ainsi que des licenciements massifs sont aussi préconisés. Les agriculteurs deviennent alors dépendants de ces firmes. Afin de mettre en place ces politiques, Sankara, loin de bénéficier de larges subventions bilatérales, dut s’octroyer lui-même la marge de manœuvre nécessaire en prenant ses distances par rapport aux IFI. Face aux dépenses destinées au service de la dette Dans un contexte de guerre froide, elle constitua en effet, pour les pays capitalistes, une assise importante dans une Asie majoritairement communiste. Il permet d’évaluer le développement socioéconomique des pays du monde. Effectivement, afin de financer ses dépenses, le pays se voit contraint de se réendetter auprès des institutions financières ou d’avoir recourt aux Aides publiques au développement (APD).

81 Rue De Strasbourg Saint-denis, Combien De Dialecte En Chine, Comprendre Les Consignes En Anglais, Organisation Mots Fléchés 15 Lettres, Le Joueur Le Plus Titre En Afrique, Ballon De Baudruche Hélium, Mousse Aux Pommes - Marmiton, Maison à Vendre Bord De Mer, Moins Avancé Synonyme, Enzyme Mots Fléchés 7 Lettres,

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.